Rechercher
  • Barouder avec toi

Tout savoir sur la conduite en Islande

Dernière mise à jour : 13 mars



 
 A DECOUVRIR DANS CET ARTICLE :
- Quelle société de location ? 
- Quel véhicule ? 
- Quelle assurance ? 
- Notre expérience perso 
- La conduite en Islande 
- Les routes secondaires 
- Les routes à 3 chiffres et F-ROADS 
- Nos conseils pour traverser un gué 
- Notre plus belle route en Islande 
- Pour info 

Alors la conduite en Islande c’est un article à part entière ! C’est moi, Romaric, qui gère ce volet là et je peux vous dire que j’ai effectué des kilomètres et des kilomètres de recherches avant de choisir la société de location, mais aussi le niveau de garantie ou encore quelle route choisir, tant certaines peuvent être redoutables en Islande !


Quelle société de location ?

Tout d’abord la première question c’est " Quelle société de location choisir ?"

En temps normal, nous avons un comparateur assez performant : Carigami. Nous avons déjà réservés plusieurs locations avec et sans soucis !

Toutefois, l’Islande reste un pays particulier. Carigami ne nous propose que des sociétés internationales et nous préférons opter pour une société locale !

Les compagnies internationales, sont très bien dans des pays relativement proches de la France en terme "d’infrastructures" (routes, autoroutes etc…) comme en Croatie par exemple où nous avions réservé avec Sixt !

Dans un pays où les conditions sont plus difficiles, on vous conseille de privilégier un loueur local !

Pour ce faire, on cherche sur des forums et plusieurs noms reviennent sans cesse mais surtout un : BLUE CAR RENTAL ! En faisant des recherches nous tombons sur TouraIslande qui est, en fait, un partenaire de Blue Car Rental, mais qui, contrairement à Blue car Rental, assure votre dessous de véhicule si vous passez par eux, et c’est pas négligeable ! On vous explique plus bas !


Nous décidons de faire confiance à la communauté du Routard et réserverons chez Blue Car Rental via TouraIslande !


Quel véhicule ?


Maintenant se pose la question du véhicule : 4x4 ? Citadine ? van aménagé ?

Très rapidement, nous savions que le véhicule citadin ne serait pas compatible avec notre trip Islandais. Nous étions tenté par un van aménagé (pratique pour pouvoir dormir et manger à l'intérieur, toujours dans un souci de limiter le budget comme tout est cher en Islande !), toutefois un obstacle important : les vans aménagés ne sont pas 4 roues motrices, ce qui interdit de traverser les gués et de prendre les F-ROAD donc nous éliminons cette solution !

Nous décidons donc d’opter pour un 4x4, afin de pouvoir dormir à l'intérieur (en baissant les sièges arrières) tout en traversant les gués et les F-ROAD.

Nous avons vu par la suite des Duster avec des toits tente, ce qui peut vraiment être une option cool (mais plus excessive), même si dormir à l’arrière du Duster se fait aisément (à condition de faire moins d’1m80 !)

Quelle assurance ?

Nous sommes vraiment contre les assurances qui accompagnent les locations de voiture. Nous avons une carte Visa Premier, ce qui nous permet d’être couvert sans prendre l’assurance que vous propose (avec insistance parfois) les loueurs.

MAIS car il y a un mais, si vous regardez en détail le contrat d’assurance de votre carte bancaire (que ce soit MasterCard ou Visa), vous verrez que les 4x4 ainsi que les vans aménagés ne sont pas couverts par l’assurance de la carte bancaire…


Dès lors nous avons décidé de ne pas prendre de risque et de prendre le pack TOUTES OPTIONS, car même si nous sommes "contre" les assurance, le coût de la vie en Islande n’est pas le même qu’en France, alors un dommage risquerait de nous coûter très/trop cher, d’autant plus que, contrairement à d’habitude, nous ne sommes pas assurés par notre carte bancaire !


TouraIslande vous propose alors 3 packs : un pack avec assurances incluses, mais sans le zéro franchise et la couverture SAAP*, un pack assurances incluses sans le zéro franchise et un pack assurances incluses avec le zéro franchise et la couverture SAAP*.


Le pack 1, le plus cher, comprend :

- le zéro franchise en cas de dommage et l’assistance

- la couverture SAAP (*permet de couvrir les dommages causés par le sable et les tempêtes de cendres qui peuvent notamment endommagé la peinture)

- la protection contre le gravier (permet de vous couvrir en cas de dommage des gravels roads notamment sur le pare-brise, les phares, le pare-choc, le capot…)

- Protection antivol

- Dessous de voiture : et là c’est le gros PLUS de TouraIslande ! Aucune société ne protège le dessous de voiture, même avec les toutes options d'assurance ! Alors c’est vraiment un gros plus !

- Assistance juridique et frais médicaux

Notez toutefois que quelques soit votre niveau d’assurance, vous ne serez jamais assurés pour la traversée des gués ! C’est à vos risques et périls, mais c’est aussi ça un voyage en Islande, alors ne restez pas bloquez là-dessus !


Au total, la location nous aura donc coûté 226 200 ISK pour les 2 semaines, soit environ 1400€ pour un 4x4 toutes options d'assurance comprises ! Très franchement c’est cher mais c’est les prix pour l’Islande et nous partons rassurés !

Notre expérience avec TouraIslande – Blue Car Rental

En ce qui concerne notre expérience avec TouraIslande, on parlera surtout de Blue Car Rental car, étant leur partenaire, c’est dans leur local que nous récupérons le véhicule et que nous signons le contrat.


Cliquez pour agrandir !

A l’arrivée à l’aéroport, il faut sortir et suivre le panneau « Bus Shuttle » afin de prendre la navette gratuite.

La navette fait plusieurs stops :

- le 1er stop pour certaines sociétés de location

- il faudra vous arrêter au 2nd arrêt pour Blue Car Rental.




Vous attendez gentiment votre tour avant qu’un salarié récapitule avec vous votre contrat : type de véhicule + assurance. Celui-ci en profite pour vous faire un topo sur la conduite en Islande et vous rappelle, notamment, que vous n’êtes pas assurés pour le passage des gués, ce à quoi, vous répondrez d’un grand « Yes, I Know, no problem » Ahahah !

Autre information importante, sur vos clés, vous aurez un porte clé OLIS qui vous permettra, sur présentation aux stations essences, d’avoir des remises sur le litre d’essence ce qui peut vous permettre de faire quelques économies !


Il vous donne les clés et c’est parti ! il n’y a pas de vérification du véhicule avec lui, mais il vous conseille de prendre des photos du véhicule avant de démarrer au cas où ! Vous recevrez par mail le contrat avec le check in du véhicule fait avant votre arrivée. Si vous voyez un problème, prenez une photo et envoyez là par mail !


Nous avons récupéré un Dacia Duster blanc tout propre (il avait été nettoyé), en bon état et avec peu de kilomètres (27 933km).


Durant notre périple Islandais, nous avons parcouru plus de 3000 km, sans problème avec le véhicule. Tout au long de la semaine, nous avons reçu des mails de TouraIslande pour savoir si tout se passait bien !



Au moment de rendre le véhicule avec 30 945 km au compteur, nous déposons les clés dans la boite située avant l’entrée des locaux de Blue Car Rental. Nous avions pris soin de passer un coup de jet d’eau (gratuit dans les stations essence d’Islande, donc n'hésitez pas à les utiliser régulièrement tant votre véhicule se salira ^^) au véhicule, mais sans faire un grand nettoyage non plus car, de toute façon, il ne sera jamais aussi propre que quand nous l'avons récupéré…on ne voyait même plus la plaque d’immatriculation à un moment donné tellement il était recouvert de boue !

Avant même d’embarquer pour note vol, nous recevons le mail de Blue Car avec le check out du véhicule et le déblocage de note carte bancaire !


Voilà une affaire qui fonctionne bien et que nous recommandons donc grandement ! Du début à la fin, TouraIslande et son partenaire Blue Car Rental ont été très pro ! Vous pouvez vraiment y aller les yeux fermés et c’est pas tous les jours qu’on peut dire ça d’une société de location alors go ;)


La conduite en Islande

La conduite en Islande c’est un peu une expérience dans l’expérience !

Vous pouvez vous cantonner à visiter le pays en parcourant la route 1 et dans ce cas là, vous n’aurez pas besoin d’un 4x4, une voiture citadine suffira largement ! La route 1, c’est la route circulaire qui fait le tour de l’île quel que soit l’époque de l’année !


Selon nous, c’est dommage de venir en Islande et se contenter de cette route 1. Il faut aller à la découverte des merveilles cachées de l’Islande et pour cela il faut prendre des routes secondaires !


Les routes secondaires

En Islande, les routes secondaires portent deux chiffres : route 61, route 32… ce genre de route est, en général, en bon état ou en relativement bon état, alors n’hésitez pas à les emprunter même avec une voiture citadine !


Les routes à 3 chiffres et F-ROADS

Là où ça va se corser, c’est pour les routes à 3 chiffres. Quoiqu’il en soit, aucune des routes à 3 chiffres n'est goudronnées, mais il en existe deux types :

- les routes à 3 chiffres « normales » : routes non goudronnées pouvant être emprunté par tous

- les routes à 3 chiffres précédées d’un F qui signifie F-ROADS, route de montagne : ce sont des routes réservées aux 4x4. Elles sont généralement ouvertes que l’été.

Vérifiez sur www.road.is ou téléphone au 1777

Soyez toujours prudent sur ces routes difficiles : nids de poule, sensation de « tôle ondulée », les graviers qui vous font perdre de l’adhérence, sans sécurité sur le côté de la route…



Nos conseils pour traverser un gué

- Sortir de la voiture et analyser le gué : quel est le côté le moins profond

(dans les gués important, profond et/ou long, vous aurez une corde avec des piquets à suivre pour vous faciliter la traversée)

- Mettre votre véhicule en 4 roues motrices si ce n’est pas automatique

- Eteignez vos feux et le chauffage

- Lancez-vous doucement en 1ère sans accélérer et en restant à vitesse constante tout au long de la traversée du gué (entre 5 et 10 km/h)

- Sortir et être fier de vous ! Ahah !

- Après avoir traversé un gué, les freins sont mouillés et peuvent perdre de leur efficacité, alors rouler et freiner doucement afin de les faire sécher.

Si jamais vous calez au milieu d’un gué, ne tentez pas de redémarrez vous risqueriez de noyer le moteur !! Il vaut mieux attendre qu’un véhicule passe et puisse vous remorquer ou alors appelez les rangers… ne déconnez pas avec ça !



Après toutes ces explications et préconisations, on espère sincèrement que vous serez rassurés et que vous n’aurez pas peur à l’idée de prendre la route en Islande sur des routes à 3 chiffres ou des F-ROADS. Il serait vraiment dommage de passer à côté de cela. Soyez prudent et tout se passera bien ! Ambre dit toujours que je suis un très mauvais conducteur et pourtant, nous n’avons eu aucun souci lors de notre trip en Islande, où nous avons traversé beaucoup de gués et où nous avons roulé sur des routes vraiment compliquées par moment.


Notre plus belle route en Islande

La route pour le Lakigigar : F206/F207 : pas la plus simple certes, car c’est ici que nous avons rencontré notre plus gros gué, mais incontestablement la plus belle !



Pour info :

- La conduite se fait à droite

- Les feux sont obligatoires

- La vitesse est limitée à 50km/h en ville, 90km/h sur les routes goudronnées et 80km/h sur les pistes en graviers (gravel road)

- Un tunnel dans le nord du pays est payant au niveau d’Akureyri (à payer en ligne www.tunnel.is 3h avant ou après votre passage)

- Waze ou Google Maps fonctionnent très bien en Islande !

- Le site road.is vous informera de l’état des routes ! Consultez le avant de partir sur des routes plus difficiles ou appelez le 1777



26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout