Que faire à Tirana ?

Capitale de l'Albanie, terre de bunkers
1/15
image2.png
Vous le constaterez vite, Tirana c'est la ville où cohabitent 4 religions : les Sunnites, les catholiques, les orthodoxes et la confrérie Bektashi, vous y verrez donc de nombreux monuments religieux !
Autres "monuments" importants en Albanie, les bunkers !
"Les bunkers font partie du paysage et de la mémoire collective de l’Albanie. Les plus anciens datent des deux guerres mondiales mais la plupart d’entre eux sont les témoignages de l’isolement et la paranoïa d’un seul homme : le dictateur Enver Hoxha. En effet, en 1967 la dictature communiste se durcit et se coupe totalement du reste du monde. L’Albanie a rompu ses liens avec ses les derniers alliés notamment la Chine et l’U.R.S.S et Enver Hoxha se sent alors menacé non seulement par ses voisins proches, la Yougoslavie et la Grèce notamment mais aussi par les grandes puissances de l’Ouest. Il met alors en place une véritable "bunkerisation" du territoire."
ARRIVER/QUITTER :

 

Arriver à Tirana depuis Kalampaka (Météores, Grèce) :

  • Papadakis 21h-2h30

  • Ilko 21h-4h

Quitter Tirana pour se rendre à Skopje :

 

Plusieurs compagnie de bus :

  • Drita Travel : des départs le matin, un à 16h et un à 19h (arrivée 4h du matin à Skopje environ). Prix 20€

  • Hka bus, Pollogu agencje : départ 21h arrivée 5h du mat’. 20€ ou 2600 lek. 

💡 Possibilité de s’arrêter au lac d’Ohrid avec ce bus ! Chose que nous n'avons pas pu faire par manque de temps !

OU DORMIR  :

Nous avons dormi dans un hôtel (Boston Hôtel - 20€), les prix ne sont vraiment pas élevé là bas !

SE NOURRIR :
⚠️ l'eau n'est pas potable à Tirana, même si les habitants eux la boivent...à vous de voir. 

En matière de resto on peut vous conseiller :

  • Restaurant London, comme son nom de l'indique pas, vous ne mangerez pas Britannique dans ce restaurant mais bien Albanais. Vous vous croirez dans un restaurant gastro au prix Albanais ;)

SE DEPLACER :
- En bus
- A pied

N'hésitez pas à regarder notre story à la une sur Insta en cliquant ici !
city trip.png
carte-du-monde-à-épingler-verte.jpg

116€

Sur place,  pour 2 personnes

1
jour

En août 2018 1€ = 125,18 LEK

02/08/2018
 

ITINERAIRE 1 JOURNEE A TIRANA :

Vous retrouverez les détails des choses à faire dans la capitale albanaise dans l'article ci-dessous

 

Jour 1 : Tirana est une toute petite ville, il est largement possible de la visiter en une journée, mais si vous avez du temps, préférez 2 journées pour être moins speed !

  • Noir Icône Instagram
Liens
à retenir
Liens
à retenir
DSC01815.JPG

​PROGRAMME :

  • Tout d’abord récupérer la map à l’office de tourisme 

  • Ensuite vous pouvez choisir de visiter Tirana via cette visite guidée GRATUITE en réservant ici ou par vous même !

  • Nous avons commencé par visiter l'extérieur de la ville en allant découvrir le Bunk'art 1 (600 lek ou 300 pour les étudiants) : musée dans un bunker qui avait été créé pendant la guerre froide « au cas où ». A ne manquer sous aucun prétexte !

Vous trouverez dans ce bunker une exposition sur l’histoire moderne de l’Albanie : elle commence avec l’invasion italienne en 1939 et va jusqu’à la chute du communisme en 1991. Ce bunker est très "théâtralisé", à tel point que parfois vous pourrez même vous croire en pleine guerre froide ! Pour "adoucir" le tout, à ce pan historique se mêle une exposition d’art contemporain.

  • Par temps clair, monter au Mont Dajti : en rando (1h30 d’ascension) ou avec la Dajti Express (téléphérique) pour 800 lek AR. De là haut vous aurez un magnifique point de vue sur la ville

Le Bunk'art 1 et le téléphérique sont à côté, pour y aller prendre le bus au sud du parc qui borde le théâtre national, en direction de Porcelan, descendre au terminus (40 lek le trajet).

  • Se balader sur la place Skanderbeg (ministères, tour de l’horloge, mosquée, banque nationale)

  • En continuant sur la droite, la cathédrale (orthodoxe) de la Résurrection (entrée gratuite)

  • Se balader dans le parc de la Rinia (Théâtre national)

  • Puis remontez la rue en direction du square "Néné Tereza" :

  • Voir la Twin tower 

  • Le Palais présidentiel 

  • L'Université d’art 

  • L'école polytechnique sur le square Nene Teresa avant d’entrer dans le parc 

  • Se balader dans le Grand parc, très agréable, notamment aux abords du lac, et voir l’amphithéâtre en plein air et les différents mémoriaux 

  • Ressortir du parc par le côté du stade national (en construction quand nous y sommes allés) et remonter l’avenue :

  • Vous y verrez la Librairie de l’école et le musée archéologique national 

  • Puis le Palais des congrès 

  • L'Office du premier ministre

  • La fameuse "pyramide" de Tirana (possibilité d’y entrer dedans)

 

A la base créée pour devenir un musée à l'effigie du dictateur Enver Hoxha qui a dirigé le pays de 1945 à 1985, elle a ensuite été utilisée comme lieux d'accueil des réfugiés du Kosovo, puis est devenue une discothèque et enfin un studio de télévision. Quand nous sommes allés à Tirana elle était laissée à l'abandon et était devenu un squat à street-artiste, mais a priori aujourd'hui elle  rachetée pour être transformée en centre de technologies de l'information, et devrait donc se refaire une beauté !

  • Puis prendre à droite :

  • Direction la Cathédrale Saint Pablo et la statue mère Teresa 

Mère Teresa, vous allez nous dire "qu'est ce qu'elle fait là ?". Et bien, mère Teresa est d'origine albanaise, née à Skopje (capitale de l'actuelle Macédoine du Nord), qui a ensuite été naturalisée indienne 

  • Vous verrez ensuite la magnifique Mosquée Namazgja qui était en construction à l'époque (projet de construction validé en 1992, mais les travaux n'ont débuté qu'en 2015 !!)

  • Puis le Pont des tanneurs, avant de remonter la « rue des tanneurs » sur la gauche 

  • On vous conseille de faire une petite pause afin de savourer un jus de fruit frais chez Niko ?

  • Remonter jusqu’au Théâtre 

  • Puis visiter le Bunk'art 2 (600 lek ou 300 pour les étudiants)

Établi dans un gigantesque tunnel sous le Ministère des affaires intérieures, il est considéré comme le dernier grand chantier du communisme, ce tunnel a été construit dans les plus grand secret entre 1981 et 1986. Tel un véritable abri souterrain il se compose de 24 pièces dont des appartements privés réservés au ministre des affaires intérieures.

  • Monter à la tour de l’horloge 

  • Aller faire un tour au new bazaar (Avni Rustemi Square) si vous avez du temps !

Découvrez d'autres villes 

Européennes :

IMG_4236.JPG

ATHENES

conseils et itinéraire
IMG_2283.jpg

ROME

conseils et itinéraire