Rechercher
  • Barouder avec toi

Jour 2 - Le Cercle d'Or

Dernière mise à jour : 30 avr. 2021


 

Une grosse journée nous attend avec les principaux lieux touristiques d’Islande, plus communément appelé le Cercle d’Or !


La faille de Silfra


Mais la journée commence par une expérience assez dingue : le snorkeling dans la faille de Silfra. Pour l’histoire, l’Islande se situe à cheval sur deux plaques tectoniques : la plaque eurasienne et la plaque américaine. Du fait des mouvements de ces plaques, une faille s’est créée et s’écarte de 2cm par an environ. Cette faille est devenue un spot de plongée réputé car l’eau est d’une clarté inouïe. Pour vous donner une idée, la visibilité atteint 100 mètres ce qui est ouf !

Pour cette excursion nous avons fait confiance à Artic Adventure que nous recommandons ! Le prix était de 37970 ISK pour 2, mais sachez que plusieurs compagnies proposent cette sortie avec la même offre ce ne sont que les horaires qui changent car un groupe par toutes les 15minutes ! Chose importante, des photos prises par le guide avec une GoPro sont offertes et à récupérer sur un drive ! C’est top car on avait pris la GoPro, mais franchement oubliez, car avec l’épaisseur des gants et le froid c’est trop chaud et vous risquez de la perdre !

Au total, la plongée dure 30 minutes mais prévoyez 2h30 environ. En effet, une fois arrivée au point de rendez-vous, il vous faudra vous équiper de 3 couches waterproof (enfin en théorie, Ambre vous en dira plus après…) puis écouter les conseils techniques et l’histoire de la faille (en anglais s’il vous plait...). Après cela, 200 mètres de marche en mode "robocop" pour atteindre l’entrée de la faille et se glisser dans une eau à 2°C. S’en suivent alors 30 minutes de bonheur et d’émerveillement ! Une fois la "baignade" terminée, on rejoint alors le point de départ pour s’habiller et déguster un bon petit chocolat chaud !!

On a vraiment kiffé cette première sortie encadrée ! Pour l’anecdote, les combinaisons waterproof d’Ambre n’ont semble-t-il pas fonctionné … Résultat : en sortant de l’eau elle était trempée d’une eau à 2°C ! Quelle Warrior d’avoir tenu car, si c’était à moi que c’était arrivé, je serais sorti dès que j’aurais senti l’eau sur mon corps ! #petitkiki



Pour vous aider à préparer cette sortie, on vous conseille de mette des vêtements à séchage rapide dessous avec des grosses chaussettes (genre vêtement thermique), mais sur place une méga combi vous sera prêtée avec gants, masque, cagoule & co !


Þingvellir

Une fois cette sortie terminée, nous avons laissé notre voiture garée sur le P5 (payant 750 ISK la journée) afin d’explorer ce parc national de Þingvellir. Dans ce lieu magnifique, vous trouverez notamment avec un hémicycle et sa cascade. Þingvellir est connu comme étant le lieu du 1er parlement d’Europe er donc le plus vieux !

On vous conseille de prévoir 1h15 pour faire la boucle du parking jusqu’à la cascade en passant par l’hémicycle puis en montant au point d’observation.



Geysir


Le premier site du cercle d’or effectué, nous reprenons la route direction Geysir (50min de route normale) : Geysir c’est la ville qui a donné son nom aux geysers car ici il y en a pleiiiiiiiiins ! Vous commencez la visite par plusieurs petit geysers bouillonnants jusqu’au gros geyser de Stokkur qui jaillit toutes les 5-10 minutes ! Un peu plus haut le célèbre geyser Geysir, mais celui-ci ne jaillit que quelques fois par an à priori et on n'a pas eu la chance de le voir en activité …

Pour visiter ce lieu, gratuit, compter 30 minutes environ, ça dépend de combien de fois vous voulez le voir jaillir et le temps de faire LA bonne photo/vidéo !


Gulfoss

Non loin de ce deuxième stop du cercle d’or se trouve le troisième (9min) et notre première cascade islandaise au nom de Gulfoss. C’est une magnifique cascade où il vous faudra compter 30-45 minutes pour faire l’aller retour au point de vue le plus proche de la cascade ! Si vous avez la chance d’avoir le soleil, alors il est fort probable qu’un magnifique arc-en-ciel surplombe cette cascade ce qui rend le lieu encore plus magnifique !

Sachez qu’en Islande dès que vous verrez une terminaison en FOSS il s’agira d’une cascade alors n’hésitez pas à vous arrêter vous pourriez avoir de belles surprises ;)


Gjain, Haifoss et Granni

Notre deuxième journée islandaise tenait donc toutes ses promesses. L’objectif du soir était d’atteindre le Landmannalaugar mais avant cela, nous avons fait un détour par Gjain, Haifoss et Granni qui représentent, selon nous, un détour obligatoire, on vous explique cela !


Gjain c’est un oasis de verdure au milieu de nulle part ! Magnifique, le site est très peu touristique ! Mais sachez que ce site se mérite tant la route est accidentée…il n’y a pas de gués à traverser mais de mémoire nous pensons que c’est la plus mauvaise route que nous avons du emprunter ! Sur place, compter 30-45 minutes pour faire le côté « est ».

Il est possible de traverser la petite rivière avec des chaussures d’eau/waterproof pour atteindre l’autre côté. Sinon c’est accessible en rejoignant Stöng (1,5km avant le parking de Gjain) puis en marchant sur 1km. Depuis Gulfoss, nous avons mis 1h45 de route en utilisant la cahoteuse route 327.


Au départ de Gjain, notre prochain objectif est la cascade de Haifoss dont nous avons vu des magnifiques photos sur Instagram !

Nous avons mis 40 minutes de route caillouteuse depuis Gjain pour rejoindre le site alors qu’il n’y a que 11 kilomètres… !

La cascade Haifoss est tout simplement magnifique et impressionnante. C’est clairement l’une de nos cascades préférées en Islande mais attention il ne faut pas avoir le vertige car l’eau s’écrase d’un rocher de plus de 122 mètres de haut ! C’est l’une des cascades les plus hautes d’Islande !



A côté de l’impressionnante Haifoss se trouve, Granni, une seconde cascade tout aussi impressionnante et Instagrammable ;).

Sachez que le site, très peu touristique, est très souvent absent des guides et difficile à trouver.

Pour vous aider, voici quelques informations : Depuis Gjain : continuez sur la route F327 par laquelle vous êtes arrivés. N’hésitez pas à ouvrir les portails qui ferment les routes, ce sont pour les animaux mais vous pouvez les ouvrir à condition de bien les refermer après votre passage. Après quelques kilomètres, tournez à droite sur la F332 que vous suivrez sur 10 km. Lorsque vous arrivez proche de lignes hautes tensions, il vous faudra à un moment donné, tourner à gauche, il y a un panneau indiquant « Haifoss » c’est le seul vous n’en verrez aucun avant !
Pour ceux qui arriveront depuis la route 32 (bien plus carrossable) : bifurquez à droite (ou a gauche selon votre provenance) sur le F332 direction « Laxargljufur » puis suivez la même route en pensant bien à prendre à droite au bout de 3 kilomètres pour ne pas prendre la direction de Gjain.

Même si la route est difficile, le passage à Haifoss notamment nous semble incontournable pour un road-trip en islande !




Nous voilà en fin de journée, la dernière étape de la journée, et pas la plus simple, rejoindre le Landmannalaugar. Il était déjà tard lorsque nous quittons Haifoss, par sécurité nous avons décidé de prendre la route 26, 208 puis F208 par le sud pour rejoindre le site car c’est la route la plus simple. Nous avons mis 2h30 de route pour rejoindre le camping. La route est caillouteuse et la grosse difficulté réside dans les 2 gués à traverser à l’entrée du camping.


Vous avez alors 2 possibilités :

- garez votre voiture avant les gués et rejoindre le camping par des passerelles

- ou alors traverser avec votre beau et fort Dacia Duster !

Un peu d’hésitation, une bonne vérification et hop on se lance à l’assaut et c’est une première réussite et fierté que d’avoir traversés nos premiers gués ! A la fin cela devient un jeu, mais on vous en parlera plus tard dans une page dédiée à la conduite en Islande !


Sachez qu’il existe une autre route, plus difficile mais considérée comme l’une des plus belles d’Islande pour rejoindre le Landmannalaugar. A partir de Haifoss, il vous faut prendre la route 26 en direction de Selfoss puis bifurquer à gauche sur la F225. On aurait aimé la prendre, mais il était déjà tard et nous n’avions encore jamais traversés de gués alors priorité à la sécurité ;)

On aura même pu observer notre premier sunset !


Le camping du Landmannalaugar dispose de WC et douche payants évidemment et pas toujours très propres... Point positif, il y a un barnum avec tables pour pouvoir cuisiner et manger au chaud. De toute façon c’est le seul camping sur place alors pas le choix si vous voulez découvrir ce site magnifique. L’avantage du lieu, c’est qu’il dispose, au pied des premières montagnes, d’une source d’eau chaude accessible gratuitement comme vous pourrez en trouver souvent en Islande !

Notre deuxième journée a encore une fois été un émerveillement continu : entre nos premières cascades, les geysers, le parc national de Þingvellir ou encore la traversée de nos premiers gués, nous savions que nous allions bien dormir avant d’attaquer une troisième journée que l’on attendait avec grande impatience !



La suite de notre road trip en Islande : Jour 3 - Le Landmannalaugar →


← Retour au jour précédent : Jour 1 - Blue Lagoon et Reykjavik


61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout